L'IA appliquée au web : de nouveaux algorithmes

Très en vogue ces dernières années, l’intelligence artificielle (IA) est une science qui englobe un ensemble de techniques et de théories ayant pour but de reproduire des machines capables de simuler les processus cognitifs humains. Elle existe depuis les années 1960 mais n’a fait ses preuves que lors de cette dernière décennie pour donner naissance a des produits intelligents capable d’exécuter des tâches humaines. L’IA est désormais partout, mais ses applications les plus nombreuses concernent le secteur de l'internet et plus particulièrement du web.

Le machine learning

Le machine learning est une technique de l’intelligence artificielle. L’idée est de construire des systèmes autonomes capables d''apprendre à apprendre, sur la base d’exemples. Pour cela, il faut entrer un "jeu de données d'exemples" afin que le système puisse s'entraîner et s'améliorer, d'où le mot "Learning. Chercheur américain en informatique et professeur associé au Département de science informatique de l'université Stanford, Andrew NG est un spécialiste de l'apprentissage automatique et de la robotique. Il développe l’idée selon laquelle l’intelligence artificielle est la "nouvelle électricité", et qu'elle donnera naissance à une révolution qui va transforme pour toujours nos vies et nos sociétés. Selon lui, cette technologie permet d’améliorer les rendements, tout en minimisant les taux d’erreur.

Les algorithme de recommandation 

Sur le web, la recommandation se base généralement sur les historiques d’achats des visiteurs, sur leurs comportements de visites précédents ou sur des calculs de similarité de profils. Elle peut se faire dès la première visite, puisque des données sont disponibles sur le visiteur, qu'il s'agisse de son adresse IP, de sa localisation, de l'heure de connexion, etc. Pour les sociétés qui le souhaitent, un grand nombre de données personnelles le concernant peuvent également être obtenues, en souscrivant à des services de l'univers du Big Data.

Les algorithmes de recommandation sont très courants sur le web, depuis Stumble Upon à Spotify, en passant par les sites de ecommerce comme Amazon. Le succès de Spotify, qui a su supplanter Pandora, est en bonne partie dû à son algorithme de recommandation. Grâce à un travail complet de data mining pour comprendre les habitudes de l’utilisateur, Spotify est en mesure de proposer plusieurs playlist différenciées et qualitatives. L'application aide l'utilisateur à voyager à travers l’océan musical mondial. Gain de temps, multiplicité de l’offre, possibilités des des musiques que l’utilisateur n’a jamais entendu jusque là, les atouts sont nombreux. On peut toutefois regretter le recul du côté humain  du processus de découverte artistique, ce qui a tendance à réduire la diversité musicale, et à favoriser les titres avec une construction musicale efficace pour le plus grand nombre.

La création automatisée de sites internet

Dans le domaine du web, c'est également grâce à la connaissance fine de ses utilisateurs, plus de 120 millions en 2018, que Wix a pu proposer un outil automatisé capable de créer un site internet basé sur l'intelligence artificielle. Un site complet avec un design professionnel et des contenus simples mais pertinents peut être créé en quelques minutes, simplement en répondant à quelques questions. Bien sûr, l'utilisateur garde la main sur le site, la base générée pouvant être modifiée et complétée à souhait.

Ia wix

L'avantage principal de tels systèmes est leur capacité à rapidement répondre aux besoins du moment des utilisateurs. Grâce au grand nombre de données traitées, ils peuvent immédiatement connaître les préférences des utilisateurs, y compris celles qui sont saisonnières ou occasionnelles. A l'avenir, de telles technologies pourraient s'améliorer considérablement, au point de produire des résultats plus rapides et en moyenne aussi satisfaisants que les humains. Toutefois, les avis divergent quand à l'échéance à laquelle la machine deviendra réellement intelligente et capable de se substituer à l'humain pour la réalisation de tâches créatives. S'il est facile de formaliser les tâches de calcul, les raisonnements humains dépendent d'un nombre de critères particuièrement élevé à prendre en compte.

La reconnaissance vocale

La technologie de la reconnaissance vocale se base sur un système capable d'identifier et de comprendre ce qui est dit, avec une grande bonne précision. Par exemple, Google Cloud Speech permet propose de transcrire ce que les utilisateurs disent au micro d'une application, d'utiliser des commandes vocales et de transcrire des fichiers audio.

Les chatbots

chatbot

Le chatbot est une technologie capable de donner une réponse rapide en cohérence avec la requête de l’utilisateur, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, et également apte à stocker l'information client et à être prédictif ou proactif. Par exemple, le chatbot Your.MD fournit des conseils médicaux en fonction des symptômes décrits, ce qui peut dans certains cas se substituer à la visite d'un médecin.

Toutefois, le concept de Chatbot n’est pas nouveau, les assistants virtuels existant depuis des années. L'intérêt des bots se conjugue avec le succès des messageries instantanées telles que Facebook Messenger, Kik,Wechat, Whatsapp, etc. M'ais c'est surtout la nouvelle génération de chatbots "intelligents" qui marque une rupture par rapport aux anciens chatbots linéaires conçus, sur le format question/réponse. Désormais, le chatbot sait apprendre. Comme le précise Xavier De Baillenx ( Meetic), "un chatbot n’est jamais bon au début, il ne le devient qu’après avoir intégré les feedback utilisateurs". Toutefois,

Les progrès accomplis en matière d'intelligence artificielle et la puissance de calcul du cloud ouvrent de nouvelles perspectives à tous ces nouveaux algorithmes, du machine learning au chatbot, en passant par la reconnaisance vocale et l'algorithme de recommandation. Mais le terme d'intelligence est à relativiser. Le simple fait de lancer un chatbot ne garantit ou algorithme de recommandation pas son succès. Par exemple, sur les innombrables bots présents sur Facebook Messenger, seulement un faible pourcentage d’entre eux laisse observer une réelle utilité pour les utilisateurs.